Routine #4

Protocole pré et post opératoire

R

Pour qui ?

  • Pour tous ceux qui vont subir une intervention chirurgicale : orthopédie, chirurgie dentaire, dermatologie, gynécologie, chirurgie digestive, etc.
  • Avec séjour hospitalier ou en ambulatoire
  • Pour tous : enfants, ados, adultes et séniors
R

Pourquoi ?

Pour préparer au mieux l’organisme au trauma du geste chirurgical et l’aider à mieux cicatriser et récupérer.

Pour diminuer les douleurs et accélérer la convalescence.

Comment ça marche ?

La semaine avant l’intervention :

• Alimentation hypo inflammatoire : réduire au maximum viandes, charcuteries, laitages et sucreries. Cuisiner au maximum des aliments bruts, augmenter +++ l’apport de fruits et légumes avec une portion en cru : crudités et fruits (Fruits en dehors des repas)
Attention : ces conseils diététiques ne s’appliquent pas aux coloscopies et chirurgies digestives qui demandent un régime sans résidus : se conformer aux demandes de votre chirurgien!!!).
• Le moins d’alcool possible.
• Remise à niveau des nutriments essentiels : vitamine D, magnésium, oligo-éléments et omégas 3 notamment avec des cures de compléments alimenataires choisis avec votre pharmacien : Attention aux auto-prescriptions de compléments alimentaires !!
• Cohérence cardiaque au moins 5 minutes deux fois par jour pour pallier au stress de l’intervention

La veille de l’intervention :

• Le corps lorsqu’il est agressé va produire des protéines chaperonnes HSP nécessaires à la réparation des dégâts cellulaires dus à l’intervention. Il existe des compléments alimentaires riches en protéines HSP qui amélioreront la réparation cellulaire en en apportant d’avantage ; A prendre la veille au soir et les jours qui suivent l’intervention
• Prendre une dose d’Arnica en 9 ch pour préparer le choc psychologique et physique
• Le soir, pratiquer l’imagerie mentale positive: très utilisée par les sportifs de haut niveau avant des compétitions, elle consiste à visualiser les yeux fermés le déroulé de l’intervention en mode positif, dérouler l’événement avec l’intention qu’il se passe bien, anticiper vos réactions pour mieux les appréhender le lendemain !

Le lendemain de l’intervention :

• Dès que les boissons sont autorisées, reprendre une dose d’Arnica en 9CH
• Bien boire de l’eau pour favoriser l’élimination des produits anesthésiants et attaquer 5 granules d’OPIUM en 9CH toutes les 2 heures
• Se REPOSER au maximum : pas de reprise brutale d’activité, notamment pour les opérations en ambulatoire. La réhabilitation rapide post opératoire est importante mais on ne se brusque pas et on respecte ses douleurs, et on y va crescendo !!!

Les jours qui suivent l’intervention :

• Reprendre le régime alimentaire hypo inflammatoire
• Bien boire de l’eau
• Respecter les consignes post-opératoires de reprise de mouvement en respectant vos douleurs
• S’aérer autant que possible à l’extérieur, idéalement dans la nature
• Reprendre la cure d’oligo-éléments, indispensables à une bonne cicatrisation
• Commencer une cure de probiotiques d’un mois pour aider vos intestins qui ont souffert pendant l’anesthésie

A distance de l’intervention, une fois l’énergie récupérée et la cicatrisation terminée

• Prévoir une cure de détox alimentaire d’une semaine sans alcool, aidé d’une préparation de plantes hépato-protectrices : chardon-marie, desmodium, artichaut,…
• La cure permettra de « vider la poubelle » de vos toxines et vous faire encore gagner en énergie
• Attention, pas de détox si on est fatigués !!!

Les notes de la routine

  • Efficacité de la routine
    (5)
  • Facilité de mise en place
    (4)
  • Rapport qualité/prix
    (3)
Noter la routine
  • Efficacité de la routine
    Sending
  • Facilité de mise en place
    Sending
  • Rapport qualité/prix
    Sending

Commentaires